Mes coups de coeur culinaires

La beauté nourrit l’âme. Ce que les aliments sont pour le corps, les images saisissantes,
complexes et agréables le sont pour l’âme. 
                                                                              Thomas Moore, Le Soin de l’âme


BISTROT LA COULEMELLE à Saint-Bonnet- le -Froid en Haute Loire est décidément mon gros coup de cœur culinaire.

Pas besoin de présenter le chef Régis Marcon, cuisinier triplement étoilé du guide Michelin, l’un des meilleurs du monde, qui est tombé dans la « potion magique » grâce au destin familial.

Sa cuisine traditionnelle revisitée, inspirée de sa région, privilégie les produits locaux : les chataîgnes, la lentille verte du Puy, le bœuf de Mézenc et l’agneau du Velay.

Régis Marcon, surnommé « le rois des champignons », est le premier chef à avoir proposé les champignons, notamment la morille et le cèpe, en version sucrée. Son nougat aux cèpes et son chocolat au praliné de cèpes ont tout simplement un goût exquis !

La troisième étoile au Michelin attribuée au chef en 2005 est couronnée par l’ouverture en 2008 du nouveau restaurant gastronomique « Régis et Jacques Marcon », où officie Jacques, le fils, au côté de son père. Les prix de cet établissement prestigieux, qui occupe la 11ème place dans le classement récemment publié des meilleurs restaurants du monde (laliste.com), sont certes, moins abordables, c’est pourquoi le bistro de la Coulemelle est selon moi une bonne alternative pour les gourmets.

L’accueil et le service y sont irréprochables. Le personnel, très professionnel et attentionné, est aux petits soins. Le cadre est sobre, mais très agréable. Les plats sont exquis et raffinés, les vins délicieux, le visuel et le goût, tout y est. En résumé, un très bon rapport qualité prix, car les prix des menus sont très raisonnables (de 25 à 42 euros (5 plats). A chaque fois que nous mangeons dans ce restaurant, c’est toujours un vrai régal.

Voici l’adresse du site du restaurant pour ceux qui seraient intéressés :






 La Maison du Champignon (l'emblème du restaurant), à côté du restaurant, on y trouve des spécialités du chef à base de champignons, sucrées et salées.




















********

Le restaurant l’Épicéa à Tence (Haute Loire) est mon deuxième coup de cœur. Si vous y allez, vous ne serez pas déçus. Vous y trouverez une cuisine raffinée, créative et variée, et vous y mangerez des produits de qualité.

Le cadre est sobre et élégant. L’accueil très chaleureux et le service attentif et soigneux. Le chef sommelier, Cédric, vous aidera à choisir le vin parfait pour accompagner vos plats.

Le chef Lefort est toujours à la recherche de nouveaux goûts, des recettes innovantes et créatives.

Et pour couronner le tout, les prix sont très raisonnables, en semaine le déjeuner à midi à partir de 13 €  (le weekend 25 €) et le dîner le soir à partir de 25 €, à la carte de 30 € à 50 €.

Voici l’adresse du restaurant (il est fermé le mercredi):

Restaurant l’Epicéa

9, place du Chatiague

43190 Tence

Si vous souhaitez voir plus d’avis et de photos, n'hésitez pas à consulter la page du restaurant sur Tripadvisor









COMME À LA MAISON 

Au Puy en Velay (Haute Loire 43)

Un restaurant situé au pied de la belle cathédrale du Puy en Velay qui réserve de très belles surprises ! L’accueil y est très sympathique, un cadre moderne et raffiné, une ambiance chaleureuse.

En début de repas nous avons attendu un peu avant d’être servis, mais ensuite le service était plutôt rapide et surtout très agréable.

Le restaurant propose plusieurs menus : « Menu Lumière » composé de déclinaison de lentilles vertes, volaille basse température, jus de champignons de saison et crème flambée de saison et menu « Carte blanche », élaboré au fil des saisons et décliné en plusieurs formules au choix.

Nous avons commandé trois menus différents et tous étaient succulents.

Le chef propose une cuisine très contemporaine, créative et goûteuse, tous les plats sont élaborés à base de produits frais, de saison, de très beaux dressages et des mélanges de saveurs et de textures originaux.

En tant que végétarienne, j’ai eu un coup de cœur pour le pain d’épices maison, vraiment délicieux et très parfumé, un bavarois de chou-fleur, pickles d’oignons, le chutney de poires, oignons et vin rouges- un pure délice ! Les amis qui ont commandé le foie gras poêlé et la bavette de bœuf Black Angus les ont trouvés délicieux. Les desserts étaient très gourmands également. Mon coup de cœur : la glace à la mangue.

Ce restaurant a été une très belle découverte et nous avons été séduits.

Le seul petit bémol pour moi (avis partagé par d'autres personnes) : les plats (et les entrées) étaient trop salés (et un peu trop épicés pour certains, même si le mélange d’épices était vraiment réussi, mais tout le monde n’aime pas forcément manger trop épicé), c’est dommage, car cela m’a un peu gâché la dégustation de plats qui étaient vraiment exquis. Mais mis à part cela, rien à dire, tout était parfait et on y reviendra avec plaisir. Félicitations au chef et à toute l’équipe !

Je vous recommande ce restaurant qui vous réserve de belles surprises.

Et en semaine, le chef vous propose un menu à 10 euros élaboré avec des produits frais !




Foie gras poêlé servie avec un cromesquis de foie gras, chutney aux poires, oignons et vin rouge et pain d’épice maison- un délice !



Saumon gravlax servi avec un bavarois de chou-fleur au combava- exquis!


 Poulet basse température, jus de champignons et gratin de pommes de terre et légumes – très gourmand !

 Bavette de bœuf Black Angus, purée de topinambours à la vanille et déclinaison de légumes

 Filet de bar servis avec un délicieux risotto et une déclinaison de légumes



 Un moelleux au chocolat et au fruit de la passion, glace à la mangue- délicieuse !







Comme à la Maison

7 rue Séguret

43000 Le Puy en Velay


BAMBOU ET BASILIC  au Puy en Velay, (Haute Loire 43)
Un petit restaurant situé dans une petite rue qui mène à la Cathédrale du Puy en Velay, à ne pas manquer, car contrairement aux apparences, ce petit resto vaut le détour, et fait sans doute partie des meilleurs du Puy en Velay. Le cadre très épuré (un peu trop à mon goût), l’accueil très sympathique, peut-être un peu trop guindé, mais la cuisine réserve de belles surprises : les produits locaux de saison, de beaux visuels, des textures variées, des plats légers, colorés et savoureux qui ouvrent à de nouvelles sensations. Le chef a travaillé auprès de grands chefs de la région tels que Régis Marcon (St Bonnet le Froid) et Pilippe Brun (Pont d’Alleyras). Si vous aimez la cuisine traditionnelle raffinée inspirée par le rythme des saisons, vous ne serez pas déçus.
Bambou et Basilic
18 rue Grangevieille
43000 Le Puy en Velay









LE PRÉ BOSSU à Moudeyres, département Haute Loire (43), Auvergne

Si vous faites un petit séjour en Haute Loire, la visite de la belle ville du Puy en Velay s’impose, mais n’hésitez pas à explorer aussi de petits villages charmants du département tels qu’ Arlempdes, Lavaudieu, Pradelles, Bigorre et Moudèyres, ces deux derniers villages pittoresques situés à environ 40 minutes du Puy en Velay abritent des chaumières traditionnelles. Vous pouvez même manger dans l’une d’entre elle, dans un cadre magique du restaurant « Le Pré Bossu » à Moudèyres, la cuisine y est très bonne, même si je n’ai pas eu un véritable coup de cœur, elle reste tout de même très convenable. A midi le restaurant propose un menu à 17 euros, et le soir 32 euros. Et si vous aimez le calme et la nature, et que vous avez envie de prolonger votre séjour, n’hésitez pas de réserver une chambre dans cet hôtel de caractère, elles sont proposées au prix de 78 – 108 euros (chambre double).

78-108 euro 2 osobowy pokój 11-32 euros










Restaurant Cabanoix et Châtaignes à Domme, Dordogne (24)

La Dordogne est l’un de mes départements coups de coeur, les petits villages ont un charme fou, les maisons sont vraiment belles, ne manquez pas de visiter La Roque Gageac (a must - visit!!), Sarlat, Castelnaud, Beynac-et-Cazenac, Monpazier, Domme, dans ce dernier justement se trouve dans une petite ruelle un resto qui ne paye pas de mine. Mais il vaut vraiment le détour, car la cuisine y est absolument délicieuse. La petite salle du restaurant a beaucoup de charme, le petit patio-terrasse demanderait un petit rafraîchissement, l’accueil est très chaleureux, même si le service n’est pas au top (nous étions servis par un jeune serveur débutant), mais les plats nous ont carrément séduits, à commencer par de petits amuse-bouche servis en apéritif, les entrées telles qu’une déclinaison de foie gras, même si je n’en mange pas, aux dires de mes amis qui ont pu le goûter, c’était le meilleur foie gras qu’ils n’aient jamais mangé, ensuite les noix de St Jacques en sauce vanille vraiment succulentes, tout comme le poisson et les viandes, et les desserts très gourmands également. Une belle découverte gustativement parlant. Le vin rosé de Domme que nous avons bu en apéritif (le restaurant ne sert pas d’apéritifs traditionnels, mais finalement ce n’est pas plus mal) était super frais et très agréable en bouche, et ne m’a pas donné de mal à la tête, comme la plupart de vins rosés.  Et le petit village de Domme vaut le détour également, il offre notamment un très beau panorama sur les environs.

Cabanoix et Châtaigne,

3 rue Geoffroy de Vivans, 24 250 Domme
Prix du menu 32 euro















AUBERGE DE BENGES à Collonges la Rouge, La Corrèze (19)

Collonges la Rouge, un petit village au charme fou, faisant partie des plus beaux villages de France, rassemble beaucoup de restaurants. Dans la plupart d’entre eux on mange très bien. J’ai voulu tester un restaurant qui se trouve un peu à l’écart du centre du village, l’Auberge de Benges, avec sa terrasse ombragée au charme rustique, où déjeuner par une journée chaude et ensoleillée est un vrai plaisir. Quant à la cuisine proposée, on peut y goûter les spécialités régionales telles que le foie gras ou le confit de canard, élaboréess à base de produits locaux. Ce sont des plats traditionnels revisités, plutôt agréables à manger, même si je n’ai pas eu de véritable coup de cœur, et l’endroit m’a séduite davantage que la cuisine de l’auberge. Peut-être parce que je suis végétarienne et que le restaurant ne propose pas vraiment de plats végétariens, contrairement à un autre restaurant du village Le Relais de St Jacques de Compostelle- à essayer la prochaine fois.
Sinon l’accueil y est très chaleureux, en revanche le service laisse un peu à désirer, les jeunes serveuses qui s’occupaient de étaient débordées, se trompaient souvent de table, en résumé, on y mange bien mais ce n’est pas transcendant. Dommage car le cadre est vraiment charmant!
Auberge de Benges
Ceny menu od 15 do 43 euro.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire